Retour
22.03.2022

Prêt pour la nouvelle saison de camping!

Les jours rallongent, le soleil se montre plus souvent et il fait de plus en plus chaud. Il est maintenant temps de sortir votre camping-car ou votre caravane de ses quartiers d'hiver. Nous avons rassemblé ici des informations détaillées sur la façon de préparer votre véhicule de loisirs pour le début de la saison. 

La première pause hivernale de votre camping-car, de votre van ou de votre caravane est terminée et vous avez envie de repartir. Mais que faut-il faire exactement pour être prêt au départ ? Pour vous aider à garder une vue d'ensemble, nous expliquons en détail les différents points du contrôle de printemps. Prenez votre temps et lisez tout attentivement. Et ce qui semble être une longue liste au début deviendra bientôt une routine familière, grâce à laquelle vous pourrez profiter d'une merveilleuse saison de camping avec toutes les libertés qui l'accompagnent. Alors, on commence: 

MFK, contrôle du gaz, entretien

Vérifier dans les papiers si le contrôle technique (la convocation est automatiquement envoyée par le service des automobiles) ou le contrôle du gaz sont éventuellement dus. Ces derniers sont essentiels pour que le véhicule puisse circuler sur les routes et pour garantir la sécurité du véhicule ou de la caravane sur la route et sur place lors du camping : La technique est soumise à un contrôle approfondi, l'état général est vérifié et le système de gaz est testé de manière professionnelle...

Vérifier également dans le carnet d'entretien quand le véhicule de base du camping-car ou du van doit être révisé ou à quelle date les liquides du véhicule et les pièces d'usure ont été changés pour la dernière fois. Pour le changement de l'huile ou du filtre, le changement du liquide de frein ou le remplacement de la courroie de distribution, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un garage spécialisé.

Même s'il n'y a pas de contrôle technique ou de contrôle des gaz à l'ordre du jour : si, lors du contrôle du camping-car, des doutes apparaissent quant à la sécurité du véhicule ou de l'équipement, un rendez-vous extraordinaire est indiqué pour garantir votre sécurité !

Vérification de la technique

Il est préférable d'effectuer ce point de la check-list avant le premier trajet sur place dans les quartiers d'hiver, afin que le transfert du véhicule de l'emplacement d'hiver à la maison se déroule sans problème. 

Pour les camping-cars et les vans, le contrôle commence par le niveau d'huile, le liquide de frein, l'eau de refroidissement, l'eau du lave-glace et les essuie-glaces ; si nécessaire, il faut rajouter le liquide en question ou - si nécessaire - prendre un rendez-vous de service auprès d'un atelier spécialisé agréé. Pour les caravanes, il convient de vérifier l'usure et les dommages matériels du système de freinage, de l'attelage anti-roulis, du frein à inertie et de la garniture de plis, du câble de rupture et du châssis, ainsi que leur fonctionnement et leur sécurité. 

Les batteries de démarrage et les éventuelles batteries supplémentaires du camping-car ou du van doivent être réinstallées ou branchées si elles ont été débranchées ou retirées pendant la pause hivernale. Il faut vérifier la tension de la batterie et éventuellement la charger, ce qui peut bien sûr être fait au préalable lorsque la batterie est démontée. Il en va de même pour les batteries  de mover dans les caravanes, si elles existent. Ensuite, le fonctionnement de tous les appareils 12V raccordés peut être brièvement testé : Eclairage intérieur, prises de courant, pompe à eau, interrupteur de robinetterie dans la salle de bain et sur le bloc cuisine, réfrigérateur. Installation solaire et, pour la caravane, mover si disponible.

De plus, il faut contrôler les éclairages extérieurs importants pour la sécurité : les feux de jour, de croisement, de route et de stationnement ainsi que les feux antibrouillard fonctionnent-ils sur les camping-cars et, sur tous les véhicules de loisirs, également les feux arrière, les feux de stop, les feux antibrouillard arrière et les feux de détresse? 

Il convient de vérifier le fonctionnement et la bonne marche des pièces mécaniques. Si des pièces sont difficilement mobiles ou même bloquées, elles doivent être graissées et rendues accessibles par un spécialiste. 

Pneus

Avant le premier trajet, vérifiez également la pression des pneus et augmentez ou diminuez-la à la valeur spécifiée par les fabricants de pneus. Vérifiez la pression des pneus après un certain temps afin de vous assurer que les pneus ne perdent pas d'air. 

Ensuite, vérifiez la profondeur des sculptures, la date de fabrication , la bande de roulement et l'état général des pneus. La profondeur des sculptures doit être d'au moins 4 mm, les experts en pneumatiques recommandent de changer les pneus au plus tard après cinq ans, le caoutchouc des pneus ne doit pas présenter de fissures ou être poreux. Si le véhicule de loisirs a été déplacé un peu toutes les deux semaines pendant la pause hivernale ou a passé du temps sur des coussins d'appui, il ne devrait pas subir de dommages à l'arrêt, mais vous devriez tout de même vérifier. Il ne faut pas oublier de vérifier l'âge et l'état d'une éventuelle roue de secours.

En outre, important pour les pneus : resserrer tous les écrous de roue avec une clé dynamométrique.

Vérification des joints d'étanchéité

Pour cela, prenez votre temps. Vérifiez minutieusement les joints des fenêtres, des portes, des lucarnes, des portes de garage et de service ainsi que des dispositifs d'aération et de ventilation. Les éventuels dommages doivent être réparés. Cette étape doit en tout cas être effectuée avant le nettoyage extérieur afin d'éviter une éventuelle infiltration d'eau due à un joint endommagé. L'entretien des joints n'est effectué qu'après le nettoyage extérieur.  

Si un test d'étanchéité est nécessaire pour obtenir une éventuelle garantie, il est recommandé de le faire effectuer au début de la saison. On peut ainsi cocher cette case et commencer la saison de camping en toute tranquillité grâce au contrôle professionnel. Il est conseillé de réserver le rendez-vous d'atelier correspondant auprès de votre revendeur spécialisé agréé avec un délai d'avance afin d'éviter les temps d'attente indésirables.

Nettoyage intérieur

Le nettoyage de l'intérieur est bien sûr tout aussi important, mais comme il ne va pas de pair avec l'aptitude à la conduite, il peut être effectué après le contrôle de la technique et le nettoyage extérieur. De plus, après le nettoyage extérieur, on a d'abord mérité une pause café à la maison, puis on peut continuer à l'intérieur! 

La première étape : vérifier qu'il n'y a pas d'hôtes indésirables. Regardez attentivement - éventuellement avec une lampe de poche - dans toutes les pièces, les armoires, les coins et les compartiments de rangement. Recherchez des éraflures ou d'autres traces. Si des coussins ou des textiles ont été laissés dans le véhicule pendant la pause hivernale, vérifiez de tous les côtés si des rongeurs ou d'autres vermines n'y ont pas pris leurs quartiers d'hiver... 

Ensuite, il s'agit de nettoyer soigneusement l'intérieur : passer l'aspirateur, essuyer, nettoyer... Pour ce faire, soyez économe en eau afin d'éviter l'humidité à l'intérieur et ouvrez les fenêtres et les portes. Évitez les nettoyants agressifs ou les brosses dures, pour protéger la surface des meubles, le revêtement de sol et les revêtements muraux. Pensez également aux espaces de rangement : la poussière et la saleté s'accumulent dans les compartiments au sol, sous les banquettes ou dans le garage. Laissez sécher soigneusement tous les espaces de rangement et les armoires dont les portes sont ouvertes. 

Les coussins et les matelas doivent être aérés, les housses amovibles et les rideaux doivent être lavés.

Toutes les serrures, cylindres de fermeture et charnières fonctionnent-ils correctement ? Vaporise-les éventuellement avec un spray d'huile spéciale sans résine et sans acide. Tous les stores, occultants, volets et interrupteurs sont-ils mobiles ?

Nettoyer le réfrigérateur, la plaque de cuisson et l'éventuel four avec un nettoyant alimentaire. Un test des appareils fonctionnant au gaz est effectué après vérification de l'installation de gaz. Tester le fonctionnement de la climatisation, si elle existe.

Comme les réservoirs d'eau ont été vidés de manière optimale avant la pause hivernale, l'ensemble de l'installation d'eau doit être rempli à nouveau, rincé avec un produit de nettoyage autorisé et ensuite correctement rincé à l'eau claire. L'éventuel chauffe-eau fonctionne-t-il ? Le réservoir d'eau fraîche doit être propre et exempt de germes. Tester minutieusement l'étanchéité et le fonctionnement de l'ensemble du circuit d'eau. Pour les toilettes, outre le contrôle général de l'état, il convient de vérifier les joints : s'ils sont devenus cassants, ils doivent être remplacés. En outre, il est judicieux de procéder à un nettoyage approfondi. Après avoir contrôlé l'installation d'eau, il est recommandé de vider à nouveau l'installation d'eaux usées afin d'éviter tout poids inutile.

Poursuivons avec l'installation de gaz : celle-ci doit être testée avant la mise en service afin de déceler d'éventuels défauts et de vérifier son bon fonctionnement. Pour ce faire, examinez d'abord le tuyau flexible de gaz. S'il semble poreux, il faut le remplacer, même s'il ne s'agit que de petits endroits!  

Le fonctionnement du réducteur de pression doit être vérifié. Il est recommandé de remplacer les réducteurs de pression, les robinets d'arrêt et les tuyaux de gaz tous les 8 à 10 ans.

Si l'installation de gaz passe ce premier contrôle visuel, les bouteilles de gaz peuvent être rebranchées. Ensuite, les consommateurs de gaz existants tels que la plaque de cuisson, le chauffage et le réfrigérateur peuvent être mis en service les uns après les autres, à titre d'essai. Cela peut prendre un peu de temps avant que le gaz n'arrive au consommateur. En plus du contrôle visuel, il est maintenant judicieux de vaporiser les tuyaux avec un spray de détection de fuites ou de l'eau savonneuse. Ainsi, la formation de bulles permet de détecter les fuites et les défauts d'étanchéité qui n'avaient pas été remarqués auparavant lors du contrôle visuel. Il est également important que tous les appareils puissent être éteints sans problème.

Si votre véhicule n'est pas équipé d'un chauffage au gaz, mais d'un chauffage au diesel, faites-le marcher quelques minutes pour tester son bon fonctionnement.

Nettoyage extérieur

L'étape suivante est le nettoyage extérieur, car même si le véhicule a été nettoyé à fond avant l'hiver et qu'il a passé son temps d'immobilisation sous un abri ou dans un bâtiment, il sera nécessaire de le débarrasser de la poussière et de la saleté à l'extérieur.

Pour ce faire, la caravane, le camping-car et le campervan doivent être amenés à une aire de lavage officielle dans une station-service ou une station de lavage. Attention aux nettoyeurs haute pression : s'il n'est pas possible de régler la pression, ils sont déconseillés, car ils pourraient endommager les joints, les dispositifs d'aération ou les fenêtres en acrylique.  

Il est préférable de commencer par vérifier tout autour du véhicule si la peinture est endommagée ou non, puis, en l'absence de dommages graves, de la rincer à la main, de la faire mousser avec des produits de nettoyage, de la rincer à nouveau et éventuellement de la polir. Utiliser des produits de nettoyage adaptés aux matériaux de construction. Une attention particulière doit être portée aux vitres en acrylique, qui ne doivent être traitées qu'avec un produit de nettoyage spécial et des chiffons en microfibres afin de ne pas les rayer. Le meilleur moyen d'accéder au toit du véhicule est d'utiliser une échelle stable et une perche télescopique. Il ne faut pas non plus oublier le contrôle visuel, le nettoyage et l'entretien des jantes, des passages de roue et du soubassement.  

Les stations de lavage pour camions sont à déconseiller, car elles utilisent souvent des produits de nettoyage plus agressifs et des brosses dures qui ne conviennent pas aux véhicules de loisirs. Ceux qui n'ont pas peur d'investir peuvent bien sûr amener leur véhicule dans une station de lavage spéciale pour caravanes et camping-cars ou chez un préparateur qui s'occupera de manière professionnelle du nettoyage avec un lavage à la main et, si on le souhaite, éventuellement d'une vitrification. 

Après le nettoyage extérieur, il est également judicieux de traiter les joints des portes, des fenêtres et des lucarnes avec un produit d'entretien spécial.

Équipement de base, documents, règlements

Pour finir, il est bon de jeter un coup d'œil à l'équipement de base du camping : Rallonges, cales d'accès, adaptateurs, tuyau d'arrosage, auvent, voile d'ombrage... Tout est-il disponible et en bon état ? Les tissus du store, de l'auvent ou de la voile d'ombrage sont-ils propres et suffisamment imprégnés ou auraient-ils besoin d'une nouvelle couche de protection ? Y a-t-il des choses dont vous auriez eu besoin l'année dernière et que vous n'aviez pas avec vous ? Alors, en ce début de saison, une petite virée shopping au magasin de camping le plus proche peut s'avérer utile...  

Est-ce que tous les documents nécessaires tels que la lettre de protection, les passeports, la carte d'assurance sont disponibles? Des vignettes ou un boîtier GO sont-ils nécessaires? 

En outre, il est recommandé de se renseigner sur les éventuelles nouvelles réglementations applicables aux camping-cars, aux vans et aux caravanes dans le pays ou à l'étranger.  Y a-t-il de nouvelles obligations en matière de marquage, comme par exemple l'autocollant "angle mort" pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes en France ? Ou est-ce que quelque chose a changé dans la limitation de vitesse pour le véhicule en question ? Sinon, il peut facilement arriver que les vacances coûtent plus cher que prévu par manque de connaissances.

Véhicule de remorquage

Pour les propriétaires de caravanes, il existe un point supplémentaire à ne pas négliger : l'état techniquement irréprochable du véhicule tracteur. Il convient de vérifier la mécanique et l'électricité du dispositif de remorquage, et d'éliminer toute trace de rouille ou de saleté sur la tête sphérique de l'attelage. Il en va de même pour le véhicule tracteur : vérifiez la date d'échéance de la révision générale et contrôlez l'éclairage, les freins, les fluides et les pneus pour garantir la sécurité du véhicule tracté dans le trafic routier. 

Vous avez encore des questions sur certains points ? Vous n'osez pas encore aborder certaines choses la première année ? Dans ce cas, adressez-vous à votre concessionnaire Adria, qui se fera un plaisir de vous aider en tant que partenaire de service !

Tout est réglé ? Alors, c'est le moment de faire vos valises et de partir ! Profiter de la liberté et de l'aventure, découvrir le monde. Que ce soit pour un premier "camping" le temps d'un week-end ou directement pour un long voyage de vacances : Nous vous souhaitons de merveilleux voyages avec votre camping-car, caravane ou campervan !